Publié le

Le Brrrasier de Manon Didierjean

Cet été, nous avons proposé à des personnalités engagées dans les mots et les luttes LGBTQI de nous concocter leur bibliographie idéale. Livres de chevet, de plage ou d’île déserte, pour transformer le monde ou pour rester sous la couette, ces brrrasiers sont à venir emprunter à la bibliothèque.

Manon est l’autrice du magazine Star Gouin·es

Manon Didierjean est une artiste française basée à Bruxelles. Son travail d’écriture prend plusieurs formes narratives (roman, poésie, théorie) et questionne le contrôle des corps, leur normalité imposée, les représentations des personnes lgbtqia+ dans la pop culture mais aussi les stéréotypes et leur fabrication, la violence induite par les images et leur reproduction. Sa recherche s’inscrit notamment en relation avec la culture cinématographique et télévisée, dans une approche féministe liée aux cultural studies, et interroge les imaginaires que nous construisons, entre projection individuelle et collective, intime et politique. En 2022 elle lance le numéro 1 de Star Gouin·es, un magazine qui met en avant la culture gouin·e (gouines, trans, non-binaires, intersexes, queers) en relation à la fan attitude, aux icônes, aux fan fictions, tout en valorisant l’écriture et la création des personnes concernées, nos stars à nous !

  • Exterminer les fœtus – Zoë Sofia 
  • Les corps vils – Gregoire Chamayou          
  • Trash – Dorothy Allison                                    
  • Quand tu écouteras cette chanson – Lola Lafon    
  • Dans la maison rêvée – Carmen Maria Marchado  
  • Liminal – Jordan Tannahill
  • Moi tituba sorcière – Maryse Condé                            
  • Dans ton cul – Solanas                                                
  • Homo Sapienne – Niviaq Korneliussen                        
  • Terres frontalières, La frontera la nouvelle mestiza – Gloria Anzalduà

Tous les livres du brrrasier de Manon sont empruntables en salle de lecture du Brrrazero au 60 avenue Bohlen à Vaulx-en-Velin. L’abonnement à la bibliothèque est à prix libre, valable un an.

Horaires d’ouverture: chaque lundi et mercredi de 14h à 18h.

Publié le

23/01 – Révolutionnaires ! Initiation à la récolte de témoignages

LUNDI 23 JANVIER 2023
à partir de 18h

Le Brrrazero est heureuxse d’accueillir
𝐋’𝐀𝐓𝐄𝐋𝐈𝐄𝐑 𝐃𝐄𝐒 𝐏𝐀𝐒𝐒𝐀𝐆𝐄𝐒
pour une initiation à la récolte de récits de vie sur le thème de l’engagement.

« 𝐶𝑜𝑚𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑣𝑜𝑠 𝑐𝑜𝑛𝑣𝑖𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛𝑠, 𝑣𝑜𝑠 𝑒𝑛𝑔𝑎𝑔𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡𝑠 𝑟𝑒́𝑣𝑜𝑙𝑢𝑡𝑖𝑜𝑛𝑛𝑎𝑖𝑟𝑒𝑠 𝑜𝑛𝑡-𝑖𝑙𝑠 𝑚𝑜𝑑𝑒𝑙𝑒́ 𝑣𝑜𝑡𝑟𝑒 𝑣𝑖𝑒 ? »

C’est avec cette question que s’ouvre la série d’entretiens qui compose le recueil « Révolutionnaires – Récits pour une approche féministe de l’engagement«  paru aux éditions du commun en février 2022.

À travers cette initiation à la pratique du recueil de récit de vie, L’Atelier des Passages souhaite poursuivre et encourager la récolte de témoignages et faire advenir d’autres recueils, et pourquoi pas d’en faire toute une série !

L’atelier est à prix libre sans inscriptions et se déroulera en non-mixité sans mecs cis hétéros*.
Adhésion à GZ à prix libre également;.

LE BRRRAZERO
Bibliothèque LGBTQI autogérée
située dans les locaux de Grrrnd Zero
60 avenue de Bohlen
Vaulx-en-Velin

Plus d’infos: contact@memoiresminoritaires.fr

—————————————-
*La non-mixité de l’atelier a pour but:
– de libérer la parole et d’exprimer la complexité de nos trajectoires entre personnes partageant des expériences similaires et sans jugement.
– d’autoriser des personnes d’ordinaires éloignées de certaines techniques à se sentir capables afin qu’ielles acquièrent en autonomie dans un cadre de travail respectueux.

La non-mixité n’est pas une fin ni un automatisme: elle est un moyen parmi d’autres de réduire et de questionner les inégalités d’accès aux techniques et aux pratiques artistiques. Elle existe en parallèle de temps mixtes ouverts à tous-tes.

Publié le

Le Brrrasier d’Aurélie Olivier

Cet été, nous avons proposé à des personnalités engagées dans les mots et les luttes LGBTQI de nous concocter leur bibliographie idéale. Livres de chevet, de plage ou d’île déserte, pour transformer le monde ou pour rester sous la couette, ces brrrasiers sont à venir emprunter à la bibliothèque.

Aurélie Olivier est la première à avoir répondu à notre invitation.

On a rencontré Aurélie en 2021 à l’occasion du festival lillois Littérature Etc dont elle est la directrice. Un festival d’une grande générosité, qui multiplie les propositions (ateliers, performances, chorales, slam, karaoké!) et donne toute sa place aux écritures des marges et aux voix minorisées. Aurélie invente des espaces de partage et de création autours des mots et de la parole, celle qui secoue les habitudes, bouleverse le regard, et nous décentre. Elle est aussi à l’initiative du recueil Lettre aux Jeunes Poétesses aux éditions de L’Arche.

Au cœur du mois juillet, nous avons reçu cette lettre:

« Trois mois se sont écoulés depuis que j’ai déménagé. En trois mois, à chaque fois que je suis sortie de mon appartement, j’ai toujours pris la rue dans laquelle j’habite vers la droite. C’est la direction qui mène le plus efficacement à la bouche de métro la plus proche.


Pour la toute première fois, hier, à la faveur d’une réunion fixée à 10 minutes à pied dans l’autre sens, j’ai pris cette même rue (la mienne, donc) vers la gauche. En empruntant ce nouveau chemin, j’ai réalisé que j’habitais juste à côté d’un parc. L’hébétude m’a saisie avec une force telle que j’ai semé mes impératifs pour me reposer sur l’un des bancs du parc surprise. Là, j’ai reconnu le chant et le plumage de certains oiseaux. Et j’ai aussi fait connaissance avec d’autres oiseaux qui m’avaient terriblement manqué alors même que j’ignorais leurs existences la veille.


Chère bibliothèque autogérée Le Brrrazrro, ma sélection, plutôt cruising que GPS, de dix livres qui ne sont pas encore référencés par ton moteur de recherche, ressemble au parc de ma rue : une oasis imprévue à la lisière du périph’, une oasis charriée de larmes et de clapotis pour désaltérer nos langues assoiffées de mélanges inédits et d’éclats de miroirs.

Bien entendu, elle est suffisamment insuffisante pour maintenir le manque en vie, compulsivement hétéroclite parce que je ne sais pas faire autrement et classée à l’horizontale car c’est de loin la meilleure position de lecture : je fais confiance à la liberté de ton lectorat pour toucher les couvertures, goûter les titres et choisir à son tour l’oiseau avec lequel il aura envie de prolonger l’été et plus si affinités.

Bisouxxx,
Aurélie
»

« PS : si c’est possible pour toi, je veux bien aussi que tu achètes deux autres livres très beaux que tu ne trouveras pas en librairie : les bandes dessinées de l’artiste Avril Avilas et les quatre poèmex affichex Si je dois te décrire je dis c’est la couleur du X d’etaïnn zwer. »

Tous les livres du brasier d’Aurélie sont empruntables en salle de lecture du Brrrazero au 60 avenue Bohlen à Vaulx-en-Velin. L’abonnement à la bibliothèque est à prix libre, valable un an.

Horaires d’ouverture: chaque lundi et mercredi de 14h à 18h.

Publié le

14/01 – Rencontre Dédicace avec Joëlle Sambi à la Librairie La Madeleine

Venez rencontrer Joëlle Sambi à l’occasion de la sortie de son dernier livre Caillasses, aux éditions l’Arbre de Diane.

Vendredi 14 janvier à 19h

Librairie La Madeleine

16 Rue de la Madeleine, 69007 Lyon, France


« Née le cul sur une frontière linguistique entre Bruxelles et Kinshasa, Joëlle Sambi dit, crie, écrit des nouvelles, romans, slams, poèmes, documentaires, espaces radiophoniques, lieux militants. Cette liste non-exhaustive des traces qu’elle arpente est un lacis de luttes désirs-nécessités. Meuffe-nomade qui soulève, relève, enlève des strates aux cases de l’identité normative en ponçant du texte, huilant de l’image, savonnant la scène. De terreau post-colonial en terres d’origines, Joëlle mélange les langues, pénètre le monde dans la ferveur et la rigueur de travail. Viscères et réaction. Sa voix de migrante, lesbienne, afroféministe, exilée permanente écrit non-pas pour en vivre, mais pour en abuser, jusqu’à s’entendre vivre. »


Organisé en partenariat avec la bibliothèque LGBTQI autogérée du Brrrazero.


Les places sont limitées ! L’évènement est gratuit mais les réservations nécessaires auprès de l’association Mémoires Minoritaires en écrivant à contact@memoiresminoritaires.fr


Vous pourrez retrouver Joëlle Sambi accompagnée de Sara Machine au Brrrasier Poétique #2 : nuit des écritures queer, le lendemain, samedi 15 janvier, au Grrrnd Zero.


Le pass sanitaire et le port du masque est obligatoire pour cette rencontre.

Publié le

15/01 – Atelier Slam et Initiation aux Boîtes à Rythmes [COMPLET!]

Le Brrrazero vous invite à deux ateliers animés par Joëlle Sambi et Sara Machine.

Le samedi 15 janvier à 15h, aux Grrrnd Zéro, 60 avenue Bohlen – Vaulx en Velin.

Inscription en écrivant à contact@memoiresminoritaires.fr

Les ateliers sont à prix libre (prix conseillé: 5 euros).

Un atelier aux choix. Attention, la jauge est limitée, il est impératif de s’inscrire !

▲▲▲ Atelier Slam avec Joëlle Sambi

Peuple de la marge, du béton et des fougères. Rejoins la harde d’écrivant.e.s, la troupe de diseureuses que nous sommes. Deux heures. Deux heures pour mettre nos mots en partage sur une feuille puis à l’oral parce qu’il y a ce qui se sait et qui s’écrit, ce qui s’écrit et puis se dit. Pas besoin d’avoir une pratique de l’écriture ou de la scène, juste l’envie d’en être. 

▲▲▲ [COMPLET !!] Initiation aux Boîtes à Rythmes et Séquenceurs avec Sara Machine

On commencera d’abord par un tour de table rapide pour voir les attentes de chacun/chacune avec la production de musique électronique, puis une présentation des différents instruments électroniques. Ensuite, on met son casque et chaque personne explore, bidouille la machine devant elle. Je ferai le tour des personnes pour aider, pendant toute la séance. A la fin, on branchera 2 ou 3 machines pour s’amuser à combiner plusieurs instruments.

L’atelier d’initiation aux boîtes à rythmes est en non-mixité sans mec cis.

La non-mixité de l’atelier a pour but d’inviter des personnes d’ordinaires éloignées des techniques et des savoirs liées à la création sonore et électronique, afin qu’elles se sentent capables et acquièrent en autonomie dans un cadre de travail respectueux et sans jugement. La non-mixité n’est pas une fin ni un automatisme: elle est un moyen parmi d’autres de réduire et de questionner les inégalités d’accès aux pratiques artistiques. Elle existe en parallèle de temps mixtes ouverts à tous-tes.

Publié le Un commentaire

15/01 – Brrrasier Poétique #2: nuit des écritures queer

Pour fêter l’ouverture du prêt, la bibliothèque du Brrrazero vous invite à une soirée de performances poétiques
et musicales.

Places aux formations texte/son, écrivant-es/musicien-nes, voix/machines, etcetera.

Le samedi 15 janvier
à Grrrnd Zero
à partir de 20h-1h

Prix Libre

Un évènement du Brrrazero – bibli LGBTQI autogérée


▲ 𝐏𝐑𝐎𝐆𝐑𝐀𝐌𝐌𝐀𝐓𝐈𝐎𝐍 ▲

(¯`·._)

▲ 𝐂𝐀𝐈𝐋𝐋𝐀𝐒𝐒𝐄𝐒
par les Moules Électriques (Joëlle Sambi et Sara Machine)
Slam et décibels ! Récits de gouines en colère qui s’écrivent au fil de la poésie, au rythme de l’électro.

▲▲▲ Née le cul sur une frontière linguistique entre Bruxelles et Kinshasa, Joëlle Sambi dit, crie, écrit des nouvelles, romans, slams, poèmes, documentaires, espaces radiophoniques, lieux militants. Cette liste non-exhaustive des traces qu’elle arpente est un lacis de luttes-désirs-nécessités. Meuffe-nomade qui soulève, relève, enlève des strates aux cases de l’identité normative en ponçant du texte, huilant de l’image, savonnant la scène. De terreau post-colonial en terres d’origines, Joëlle mélange les langues, pénètre le monde dans la ferveur et la rigueur de travail. Viscères et réaction. Sa voix de migrante, lesbienne, afroféministe, exilée permanente écrit non-pas pour en vivre, mais pour en abuser, jusqu’à s’entendre vivre.

https://bela.be/auteur/joelle-sambi

▲▲▲Apicultrice le jour et beatmaker la nuit, Sara Machine est une gouine tombée dans la musique depuis toute petite. Dès qu’elle a ses premières dents, elle les grince comme une boîte à rythme…ouais… Par amour pour le funk, les basses analogiques et les rythmiques syncopées, Sara pratique les machines tels que sampleurs, séquenceurs boîtes à rythme et delay. Elle joue entre autres de la batterie, de la guitare et de la basse. Son but est de croiser les influences qui la traversent pour restituer des échos de musique issues de la house, de l’ambient, du funk ou de sons plus traditionnelles et organiques.

(¯`·._)

▲𝐆𝐎𝐑𝐆𝐄 𝐁𝐀𝐓𝐀𝐈𝐋𝐋𝐄 𝐅𝐄𝐀𝐓 𝐌𝐎𝐍𝐀 𝐒𝐄𝐑𝐕𝐎
Cruising TPG, Mains Mouillées,
Poésie Sexuelle & Amoureuse,
Ambiance Chaude & Moite,
Forêt Urbaine, Techno à l’Envers,
Bruits.

▲▲▲Élodie Petit expérimente une écriture sexuelle et crue qui déplace les genres et la langue dominante, lisse et éduquée. Ses textes courts, pirates, désacralisant s’attachent à définir ce qu’elle nomme la Langue Bâtarde – une écriture prolo, proche du réel, expérientielle, menaçante et gouine. Elle a publié en 2021 l’Anthologie Douteuses 2010-2020 aux éditions Rotolux press qui retrace dix années de fanzines poétiques punk & homosexuels avec Marguerin Le Louvier. Elle fait partie du collectif d’autrix RER Q et du duo de performance Ton odeur avec l’artiste Anthedemos.

http://elodiepetit.fr

▲▲▲ Artiste pluridisciplinaire, principalement compositrice & musicienne, mais aussi performeuse & autrice, ana servo travaille le(s) corps, les esthétiques et politiques au travers de performances et dispositifs plurimédia. Elle allie dans son travail cultures queer, féministes & DIY, occultures contemporaines, pratiques expérimentales de la musique et des son/s ainsi que micro-édition, invoquant entre autres la poésie, la mémoire, l’altération, les marginalités, et toute une variété de court-circuits pouvant faire émerger de nouvelles mythologies et perceptions. Elle est membre du collectif de performeuX la fêlure, des duos de musique électronique semleh et monauth & batteuse du groupe doom noise la chasse. En solo, elle est mona servo depuis 2015 et navigue de l’objet à la synthèse sonore en passant par la techno.

www.anaservo.net

(¯`·._)

▲𝐋𝐀 𝐕𝐈𝐄 𝐄𝐒𝐓 𝐔𝐍𝐄 𝐒𝐎𝐈𝐑𝐄𝐄 𝐃𝐄𝐆𝐔𝐄𝐔𝐋𝐀𝐒𝐒𝐄
« La vie est une soirée dégueulasse  » raconte, dans une langue à demi sortie du sommeil, les images résiduelles de mauvais rêves parfois un peu trop ressentis.

▲▲▲Textes et lecture : 𝐏𝐥𝐚𝐠 𝐎’

▲▲▲Paysage sonore : 𝐅𝐫𝐚𝐧𝐜̧𝐨𝐢𝐬 𝐆𝐮𝐲𝐨𝐧 𝐞𝐭 𝐓𝐫𝐞𝐯𝐨𝐫 𝐑𝐞𝐯𝐞𝐮𝐫

https://www.instagram.com/plag_o_/

(¯`·._)

▲𝐃𝐉 𝐒𝐄𝐓

▲▲▲𝐃𝐉 𝐏𝐎𝐌𝐏𝐎𝐌𝐏𝐎𝐌

MOOMBATHON ; REGGAETON ; DEMBOW ; AFROBEATS

https://www.mixcloud.com/djpompompom/stream/